Votre panier est vide.

Qui sommes-nous ?

Le site marchand BijouxMRM.com est créé en 2012 par la société La Taillerie dont le siège social, les bureaux et l’atelier sont installés à Porto-Vecchio en Corse-du-Sud depuis 1979.

Depuis la création de la SARL La Taillerie, le gérant est Marc Robbez Masson, issu de quatre générations de lapidaires.

Ses arrière-grands-parents Eugénie et Joseph Burderon étaient lapidaires au début du XXe siècle, et ses grands-parents Juliette et Luc Robbez Masson étaient paysans l’été et lapidaires à la ferme l’hiver de 1910 à 1930 à Lamoura dans le Haut-Jura.

Son père Marcel Robbez Masson entre le 23 février 1936 à quatorze ans comme apprenti lapidaire à la coopérative ADAMAS de Chassal. En 1946, embauché par un lapidaire jurassien, il part au Maroc où très rapidement il installe sa propre taillerie de diamant, puis c'est l'installation d'un atelier de joaillerie ou de belles créations voient le jour…

En 1962, de retour en France, à Mende en Lozère, il crée avec son épouse Gisèle Robbez Masson une fabrique de bijouterie qui est devenue aujourd’hui l’entreprise leader de la profession sous l’égide de leur autre fils.

C’est à l’école de Joaillerie de la rue du Louvre à Paris que Marc entre en 1972, il confirme son apprentissage dans un grand atelier parisien et obtient ses deux certificats d’aptitude professionnelle : « bijoutier » et « joaillier » au mois de juin 1975. L'été 1974, Marc découvre la Corse et constate que le soleil de la Méditerranée lui conviendrait mieux que la grisaille parisienne.

Dès l'été 1975, il s’installe à Porto-Vecchio où il apprécie la vente en magasin et la relation directe avec la clientèle pour laquelle il crée dans son atelier ses premières pièces.

En 1980 l'ouverture de La Taillerie du Corail, lui permet de développer, concevoir et fabriquer de nouvelles collections et toujours des pièces d'exceptions dont notamment des commandes pour la clientèle internationale de passage en Corse.

En 2012, pour répondre à la demande, il créée le site bijouxMRM.com

De l’éthique du métier de bijoutier-joaillier

Rechercher la perfection par conception et amour du travail bien fait afin que le bijou reflète l’idéal de son concepteur et mieux encore les désirs de son acquéreur.

Quand l’industrialisation révolutionne les professions, un bijou doit toujours être réalisé dans les règles de l’art. Le savoir-faire traditionnel doit persister y compris en mettant à profit l'évolution impressionnante des techniques.

Pour ou contre la mondialisation en bijouterie-joaillerie ?

Malgré notre volonté permanente de fabriquer "chez nous", en fait, nous subissons également la mondialisation. Mais dans notre profession, elle est inévitable en raison ne serait-ce que de la provenance étrangère des pierres précieuses, des pierres fines et des métaux.

Pour notre part, nous n’afficherons jamais des "faux" ‘made in France’.

Nous nous assurons de la "qualité française" de nos produits plutôt qu’un effet d’annonce "fabriqué ou transformé en France" pouvant être soit fallacieux, soit décevant dans un domaine où la traçabilité est incontrôlable par le client.

Notre engagement permanent est d’exiger de nos fournisseurs et partenaires un niveau de qualité élevé :

  • Les diamants extraits et taillés en Inde, répondent aux normes internationales des critères de taille, couleur et qualité mentionnés sur les certificats et justificatifs.
  • Les titres des métaux, qu’il s’agisse de l'or a 750/1000 ou de l'argent a 925/1000 universellement normalisés, sont contrôlés à leur arrivée en France.
  • Sur le plan de l’esthétisme, des styles, de la mode et des tendances, notre profession reste un métier d’art que toutes les périodes ont marqué ; respectueux du subjectif, nous répondons en permanence aux goûts de chacune et de chacun de nos clients.

De notre conception de l’activité de commerçant

En magasin, notre postulat de départ a toujours été : la confiance du client envers le commerçant n’est jamais acquise. Pour la mériter, il nous faut en permanence manifester notre respect envers lui, faire les preuves de ce que nous annonçons et nous conformer à des règles transparentes, bien établies et bien définies.

Sur le Net, le « e-commerce » est une nouvelle expérience pour nous. Le client ne pousse plus la porte de notre magasin comme depuis trente six années et nous ne serons plus face-à-face pour un échange afin d’expliquer, choisir, conseiller, et bien entendu, vendre.

Si notre objectif de commerçant reste la vente (il ne faut pas le taire) ; nous ne désirons pas « vendre-à-tout-prix », mais nous souhaitons vendre en respectant les règles, les garanties, les engagements, la confidentialité et l’honnêteté qui ont bâti notre réputation et font notre honneur.

Sur ce site, nous nous efforcerons de servir le client internaute comme nous avons servi nos clients en magasin, la méthode change mais nous resterons fidèles à notre éthique.

Marc ROBBEZ MASSON